Ostéopathie et troubles digestifs

bébé qui dort ingrid demé ostéopathe
Comment éviter la plagiocéphalie du nourrisson ?
3 août 2018
bébé sur le ventre ingrid demé ostéopathe
Aider son nourrisson à supporter les épisodes de grandes chaleurs
9 juillet 2019

Les troubles de la digestion sont un motif de consultation fréquent en ostéopathie. Reflux gastro-œsophagien, dysphagie, ballonnements, constipation ou diarrhées sont autant de symptômes fréquents qui empoisonnent la vie quotidienne. S’il n’y a pas de cause organique, il peut être intéressant de consulter un ostéopathe pour tous ces motifs, car ils peuvent parfois avoir une cause mécanique.

Sur quoi l’ostéopathe peut-il agir lors d’un traitement viscéral ?

  • La mobilité globale de la sphère viscérale par rapport au reste du corps ;
  • La sphère viscérale elle-même (et ses mouvements de mobilité et motilité) ;
  • Le système neuro-végétatif (lien viscéro-somatique et nerf vague).
règles douloureuses ostéopathie

En ostéopathie viscérale, l’ostéopathe s’intéresse d’abord aux liens mécaniques principaux. Par exemple, le diaphragme qui est le muscle principal de l’inspiration, vient brasser les organes à chaque respiration et permet l’avancée du bol alimentaire. Il est donc important de vérifier son bon fonctionnement. Ensuite, l’ostéopathe va vérifier la bonne mobilité des organes par rapport à leurs points d’attache.

Minute vulgarisation.

Un exemple tout simple : Imaginez que vous souhaitez sortir de chez vous et que votre boucle de ceinture s’est accrochée dans la poignée de votre porte d’entrée… Vous n’irez pas bien loin !

L’ostéopathe s’intéresse également au bon fonctionnement de la sphère viscérale en elle-même. Chaque organe a une mobilité et une motilité qui lui sont propres. La mobilité correspond aux mouvements de l’organe par rapport aux autres éléments anatomiques (les autres organes, le rachis lombaire, ou le psoas par exemple) ; et la motilité correspond à de micromouvements de l’organe permettant son bon fonctionnement et la progression du bol alimentaire par exemple. L’ostéopathe peut également agir sur le fonctionnement intrinsèque des organes (favoriser une vidange gastrique ou biliaire par exemple).

Enfin, par son approche globale du corps, l’ostéopathe agit sur le système neuro-végétatif. C’est ce système qui gère notre respiration, les battements de notre cœur et notre digestion sans que nous n’ayons à y penser. Le système neuro-végétatif se subdivise en deux : les systèmes ortho- et para-sympathique.

Des nerfs émergent tout le long de la colonne, de la base du crâne et du plexus sacré pour se diriger vers le système digestif. Via ces nerfs, les systèmes sont en perpétuelle communication, et s’influencent mutuellement. C’est pour cette raison que lorsque vous avez mal au dos votre ostéopathe examine votre ventre et vice-versa ! En ostéopathie on parle de lien viscéro-somatique.

Minute vulgarisation.

Pour l’expliquer simplement : un organe au téléphone avec sa vertèbre lui dit qu’il ne va pas bien, à force de l’entendre se plaindre la vertèbre en a plein le dos (pardon, je n’ai pas pu résister !). Elle finit par se bloquer, mais cette vertèbre est aussi en communication avec d’autres organes ! Par une sensibilisation médullaire, elle peut donc d’autres organes à se bloquer ! Comme lorsqu’on est de mauvaise humeur et qu’on parle mal à quelqu’un qui n’y était pour rien. Et comme elle est bloquée, elle demande à ses voisines de travailler davantage, et elles-mêmes se fatiguent… C’est là qu’on a mal au dos.

lien viscero somatique 1
lien viscero somatique 2

Ainsi, une réharmonisation du système rachidien et crânien peut avoir un impact direct sur la digestion, et de même un travail sur le système digestif agit directement sur la colonne. C’est l’illustration du réflexe viscéro-somatique : le lien neurologique entre la colonne et le système digestif.

Suite à une réharmonisation des systèmes musculo-squelettique et digestif, il m’arrive régulièrement de conseiller à mes patients de faire une cure de probiotiques.

Quel est l’intérêt thérapeutique des probiotiques ? Qu’est-ce que c’est et à quoi servent-ils ?

Le système digestif est peuplé d’une population bactérienne, le microbiote, plus couramment connu sous le nom de flore intestinale. Ce microbiote est présent tout le long du système digestif, qui  compte environ 38 000 milliards de bactéries. D’ailleurs, savez-vous que l’organisme n’est composé qu’à 43% de cellules humaines ? Le reste n’est que bactéries, virus et champignons !

Si l’ostéopathie peut avoir une incidence sur les tensions musculaires et ligamentaires du système digestif, aucune étude ne s’est penchée sur une possible action sur le microbiote.

Le microbiote a un rôle primordial pour la santé. Il participe bien évidemment au transit intestinal, mais il a également une action sur les sécrétions endogènes, mais aussi sur les nutriments : dégradation des glucides, des protéines en acides aminés, hydrolyse des lipides… La flore intestinale a également un rôle de barrière et de neutralisation des produits toxiques. Elle synthétise des vitamines essentielles, comme les vitamines B9, B12 et K.

La flore intestinale est en état permanent d’équilibre dynamique. Cependant cet équilibre peut être altéré par différentes causes.

  • Médicaments (prise d’antibiotiques, de corticoïdes, d’anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS), de laxatifs, etc)
  • Alimentation déséquilibrée (trop riche, trop sucrée, pauvre en fibres, trop d’alcool, etc)
  • Mode de vie (stress, voyages, pratique de sport d’endurance (entrainant des désordres du péristaltisme)
  • Colonisation de germes pathogènes (Candida albicans, salmonelles, etc)

Les probiotiques sont de micro-organismes vivants. Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), s’ils sont administrés en quantité suffisante, ils ont des effets bénéfiques sur la santé. Les probiotiques sont principalement indiqués pour les troubles digestifs.

D’autre part, en naturopathie par exemple, les intestins sont considérés comme l’un des organes émonctoires : c’est-à-dire un organe qui participe à l’élimination des déchets de l’organisme.

Il peut donc être plus particulièrement intéressant de faire une à deux cures de probiotiques par an, notamment à la sortie de l’hiver pour calmer le système immunitaire et diminuer du même coup les phénomènes inflammatoires et réactions allergiques qui surviennent surtout au printemps ; pendant ou après un traitement par antibiotiques, corticoïdes ou AINS ; ou encore à l’automne pour donner un coup de boost au système immunitaire.

J’ai pour ma part eu l’occasion de tester différents probiotiques, mais mon attention s’est récemment portée sur la gamme de probiotiques de la marque Proviotic. L’avantage de ces derniers est qu’ils sont tout à fait novateurs, puisque 100% biologiques, vegan (donc sans lactose), sans gluten ni OGM et surtout : ils contiennent également des prébiotiques.

Les prébiotiques sont en quelque sorte le carburant des probiotiques : des aliments qui permettent aux probiotiques de se développer et de s’installer davantage dans le microbiote. C’est pour cette raison qu’il est particulièrement intéressant de coupler une cure de probiotiques à une prise de prébiotiques !

De mon côté j’ai réalisé une cure en sortie d’hiver après avoir été traitée par antibiotiques et corticoïdes, et j’ai noté une réelle amélioration de mon confort digestif, avec un transit régulé et régulier. Et d’autre part j’ai également noté une franche amélioration de la qualité de ma peau, avec une diminution nette de mes plaques d’eczéma, qui sont toujours plus actives en hiver et au printemps. Mais c’est totalement logique, lorsqu’on sait que la peau est l’un des autres organes émonctoires… Mais là nous rejoignons mon sujet de mémoire ! 😉

D’autre part, nous n’hébergeons pas un seul, mais plusieurs microbiotes ! Celui dont nous avons parlé dans cet article : le microbiote intestinal ; mais il existe également un microbiote cutané, oro-pharyngé et vaginal ! C’est également pour cette raison que les probiotiques améliorent également la qualité de la peau.

Si vous souhaitez commander des probiotiques chez Proviotic, le code INGRID8 vous offre 8% de réduction sur tout le site.

Du 15 au 18 mars 2019, tout le site est à -20% avec le code INGRID20.

Si ce sujet vous intéresse, je vous conseille la lecture du livre Le charme discret de l’intestin de Guilia Enders.

Je vous conseille également l’exposition Microbiote qui a lieu jusqu’au 4/08/2019 à la Cité des Sciences et de l’Industrie à Paris.

Prendre rendez-vous au cabinet sur Doctolib.fr ou au 07 68 08 87 52
58 rue André Laurent
94120 Fontenay-sous-Bois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *